juin 2, 2019

ACCEPTER SA VULNÉRABILITÉ AVEC LA PLEINE CONSCIENCE

Photo by William Farlow (@frozen_warmth)

Quelles sont tes priorités ? Les miennes sont bien simples en fait. Ce qui est prioritaire pour moi c’est la famille (mon mari, mon fils en premier lieu), mes amies, ma santé et mon bien-être, un revenu confortable pour être sereine. C’est tout ! Il ne m’en faut pas plus pour être heureuse et équilibrée.

Il y a quelques mois j’ai commencé à perdre de vue mes priorités … je me suis perdue, encore 😊 mais c’est ok, tout est parfait puisque j’apprends toujours plus sur moi. C’est la connaissance de soi qui mène à la paix intérieure, n’oubliez jamais ça.

Il y a environ deux ans j’ai eu accès à une formation démente sur l’entreprenariat dans la nouvelle économie, l’Académie Zéro Limite de Martin Latulippe. Connaissances puissance 10 000, des tonnes d’outils à appliquer, coaching et état d’esprit (« mindset » comme on dit) de folie. J’adhère à 200% mais … à ma façon. Oui, quand on est emballé par quelque chose, que ça nous parle fort à l’intérieur, il faut y répondre c’est certain. Attention cependant, il ne faut pas perdre de vue nos valeurs et nos priorités car même si la formation et tout ce que ça comporte me vont parfaitement bien, je dois les mettre en place et les appliquer « à MA façon, selon MES propres valeurs » et surtout selon MON propre timing.

J’ai voulu tout faire, tout appliquer, très vite comme s’il y avait un sentiment d’urgence en moi. Je suis toujours avide de connaissances, c’est mon fonctionnement en tant que Haut Potentiel, j’adore ça mais je dois garder en tête, être vigilante sur mon rythme. Après 7 ans de douleurs chroniques et d’anxiété généralisée, le corps et l’esprit ne sortent pas indemnes de tout ça. Il faut leur laisser le temps de « se refaire ». Le rythme, MON rythme est très important, je dois le respecter sous peine de … voir des choses désagréables ressurgir. Mais j’ai oublié ça, tellement enthousiasmée par ce que j’avais dans les mains.

Ce qui devait arriver … est arrivé 😉 J’ai déclenché des douleurs. Le cou, l’épaule, le bras, et puis les deux bras. Certains diront : « ah mais tu vois tu n’es pas guérie » … Si je le suis, mais comme tout le monde, quand je ne me m’écoute pas mon corps me parle. Je ne suis pas exempt de ce fonctionnement, bien au contraire. Il sait maintenant que je suis à l’écoute.  

Quand j’ai ressenti les premières douleurs, je me suis dit : « ah non j’ai plein de trucs à faire ! » oui après tout ce que j’ai vécu j’ai encore pu penser ça ! Notre mental est tellement puissant … ne le sous-estimer jamais dans le négatif comme dans le positif. Il a fallu 2 jours avec de grosses douleurs (compresses chaudes sur les épaules et un paracétamol à l’appui) pour que je me pose, que je réfléchisse et que je me demande : « pourquoi ça t’arrive encore ? » … mais tout simplement parce que je revenais dans mes anciens schémas négatifs !

Les « patterns » comme on dit, sont nos schémas, nos habitudes en quelques sortes. Il y en a des positifs et des négatifs. Les négatifs chez moi sont le besoin de contrôle et de perfection, ne plus m’écouter pour avancer plus vite, le besoin de réussite et de reconnaissance. Ce sont CES patterns qui m’ont amené dans l’anxiété et les douleurs chroniques alors … même si je suis guérie, je ne vais pas gommer 38 ans de schémas négatifs en 4 ans ! Ce n’est pas réaliste de penser que je ne suis pas exposée à la rechute, pas la rechute de l’anxiété ou des douleurs, mais la rechute dans mon ancien fonctionnement … C’est CETTE rechute qui me guète constamment et toujours aujourd’hui.

Mais tout est toujours parfait, cela me montre et me démontre qu’être vigilante, rester en pleine conscience, en m’observant agir et penser me préserve de retomber dans ces schémas-là. C’est la pleine conscience qui me protège. Si je ne la pratique plus ou si je la perds de vue ce sont mes travers qui vont se réinstaller car c’est bien trop récent pour en être définitivement débarrassée. Je sais que ce temps viendra mais il n’est pas là.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la pleine conscience, je vous encourage à suivre François Lemay sur les réseaux sociaux et sur son site https://academiekaizen.com/ vous pourrez avoir accès gratuitement à 7 jours de vidéos pour apprendre ce qu’est la pleine conscience. Je l’ai fait, j’ai adoré 😊

Quand on vit en pleine conscience, on évite de se retrouver entraîner dans le tambour de machine à laver que la vie peut être parfois. Cette course folle à … à quoi ? à gagner de l’argent ? à faire 10 000 choses par jour ? à attendre 11 mois les 4 semaines de vacances pour prendre le temps de respirer ? à attendre le week-end pour passer du temps avec ceux qu’on aime ? Personnellement, je ne souhaite pas cette vie.

On a tous le choix de la vie qu’on mène. Le choix est difficile en fonction de la peur qu’on ressent à sortir de notre zone de confort, mais le choix est là, toujours. Il est simple : cette vie ou celle-là. Ce sont les « oui mais » et les « et si » qui posent problème pas le choix en lui-même. « J’aimerai vraiment changer de job car je sens que je suis au bord de l’épuisement oui mais si mon nouveau job était pire ? » Je me suis posé cette question bien trop longtemps, quand je suis partie il était trop tard, le burn-out m’a suivi dans ma nouvelle entreprise, les douleurs chroniques aussi, et l’anxiété a augmenté.

Vous êtes le maître de votre vie. Vous devez assumer vos choix et vos non-choix … chaque action ou pensée à sa conséquence. Vous ne pouvez pas obtenir du changement sans faire un pas dans cette direction. Changez vos pensées, orientez-les différemment et faites au moins une action dans le sens du changement que vous souhaitez. Dan Millman dans Le guerrier pacifique dit : « Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l’ancien. »

Aujourd’hui j’écris cet article pour vous partager toute ma vulnérabilité. Je veux vous montrer qu’accepter cette vulnérabilité permet d’avancer en conscience. C’est tellement important. J’ai tellement eu peur de cette vulnérabilité en pensant que c’était une faiblesse et qu’on pouvait en profiter à mes dépends. J’avais tort.

Personne n’est parfait, tout le monde apprend, avance à sa façon, selon son rythme et ses contraintes. Ceux qui vous guident aujourd’hui, ceux qui vous enseignent sont juste un peu plus loin sur le chemin mais ils sont toujours sur le chemin. Je suis toujours sur le chemin.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This